Vente! Phyllostachys iridescens 'heterochroma' C25 120/150 Agrandir

Phyllostachys iridescens 'heterochroma' C15 120/150cm

0031620CN-1

Nouveau produit

Le Phyllostachys iridescens ‘heterochroma’ est un bambou découvert il y a seulement une vingtaine d’année en Chine. Nous vous offrons l’opportunité d’avoir dans votre jardin le plus coloré de tous les bambous jamais vus et surtout un bambou totalement introuvable en dehors de son aire d’origine. Notre stock est très, très limité ...

Plus de détails

Attention: derniers articles en stock!

Poser une question (1)

99,00 € taxe incl.

  • Le Phyllostachys iridescens ‘heterochroma’ a été découvert en 1994 par le professeur Peixin Zhang. Nous avons eu la chance de le rencontrer en mars 2012, et il nous a fait l’honneur de nous conduire sur la station d’origine de ce bambou que les Chinois nomment «hua xuang hong zhu », ce qui se traduit par « incroyable bambou multicolore aux pousses rouges ».

    Pour être tout à fait honnête, nous n’avons pas eu le coup de foudre avec ce bambou puisque le hasard avait mis sur notre route pour nous rendre sur place, un autre bambou encore non décrit et l’enthousiasme de cette découverte altéra notre jugement sur le Phyllostachys iridescens ‘heterochroma’. Il faut dire que la station d’origine, située au-dessus d’un minuscule village de montagne entre Anji et Lin’An dans le Zhejiang ne ressemblait en rien à un lieu idyllique !

    La zone était à l’écart d’une ancienne plantation de thé, envahie par des bambous buissonnants (certainement une variété de Sinobambusa) et d’énormes ronciers. Au milieu de cet imbroglio, il était difficile de discerner les chaumes du soi-disant exceptionnel iridescens ‘heterochroma’ !

    Mais devant l’enthousiasme de nos collaborateurs chinois, nous avons choisi 5 chaumes parmi les plus petits et suffisamment jeunes pour pouvoir être prélevés quatre mois plus tard.

    Le soir, à l’hôtel, nos pensées étaient entièrement consacrées à ce fameux bambou encore non décrit que nous avions eu la chance de découvrir (et que le Professeur Zhang n’avait lui-même encore jamais vu alors qu’il parcourt ces montagnes depuis trente ans !) et qui serait lui aussi prélevé quatre mois plus tard pour arrive en France un an après.

    Nous prîmes quand même le temps de lire la description que le professeur avait fait de son « incroyable bambou multicolore aux pousses rouges ». Les règles de la botanique imposent à tous les descripteurs d’utiliser le latin afin que la description puisse être lue par les botanistes du monde entier, mais les botanistes chinois accordent souvent le minimum de place à la description en latin alors que leur propre description est extrêmement précise.

    Nous nous trouvions donc seulement avec les renseignements suivant : « a form. Iridescens differt internodiis luteis et irregulariter viridi-striatis, sulcis viridibus, foliis interdum albo striatis ».

    Cette description ne correspondait pas vraiment à ce que nous avions vu l’après-midi ! En lieu et place des chaumes jaunes à sulcus vert et traits verts aléatoires, nous n’avions vu que des chaumes vert pâle enchevêtrés dans des ronces, et pas une seule feuille panachée !

    Un an quasiment jour pour jour après cette expédition dans les montagnes chinoises des provinces du Zhejiang, Anhui et Jiangsu, les prélèvements sont arrivés en France et les chaumes usés par les frottements dans le container et délavés par les traitements phytosanitaires obligatoires pour l’importation n’avaient rien de séduisant. Ils étaient vert délavé.

    Le coup de foudre est arrivé quelques semaines plus tard, ce fut brutal et difficilement descriptible !

    Le pot le plus vigoureux produisit un turion de bon diamètre. Les gaines étaient de cette couleur très particulière allant du rouge au bordeaux qui orne les nouvelles pousses de tous les Phyllostachys iridescens (d’où son nom chinois, bambous aux pousses rouges). Lorsque les premières gaines sont tombées, les couleurs parfaitement décrites par le Professeur Zhang sont apparues et ce fut un réel choc. Jamais nous n’avions observé un jaune aussi éclatant, mis en valeur par des nuances rouges et surtout un anneau supra nodal bordé de vert.

    Et les surprises continuèrent, proposant en plus des superbes couleurs chatoyantes de ses chaumes, des feuilles panachées de différentes couleurs tout au long du printemps et de l’été. Durant les six premiers mois, le Phyllostachys iridescens ‘heterochroma’ nous a proposé des feuilles vertes avec des traits jaunes, puis des traits blancs et pour finir une superbe panachure orange !

    Le panel de couleur ne s’arrête pas en si bon chemin puisque quatre ans après, nous découvrons que les chaumes matures se parent de traits longitudinaux oranges qui deviennent ensuite rouges/bordeaux.

    Le Phyllostachys iridescens ‘heterochroma’ mérite donc bien son nom d’incroyable bambou multicolore aux pousses rouges !

    Si on ajoute qu’il se développe très rapidement, comme un Phyllostachys iridescens, nous avons donc là le bambou géant le plus coloré avec un développement rapide, tout en ayant un bois de bonne qualité.

    Sa résistance au froid et identique au Phyllostachys iridescens. Pour ses mensurations, nous espérons le voir dépasser les douze mètres de hauteur et les huit centimètres de diamètre.

    Il s’agit de l’une des espèces les plus rares que nous n’avons jamais proposées sur notre boutique.

    Lors de notre visite en 2015 au jardin de bambous d’Anji, qui est le conservatoire de la collection nationale chinoise, il n’était pas encore planté ! Son emplacement était prêt et il doit y être installé depuis. Le premier jardin de bambous qui l’a planté est un jardin ouvert au public subventionné par le gouvernement local d’Hangzhou qui l’a planté au printemps 2012.

    Voici donc une occasion de doter votre jardin, d’un bambou exceptionnellement rare, facile à cultiver, résistant au froid et paré de tous les coloris possibles sur un bambou !

    Place aux plus rapides, nous en avons vraiment très peu ...

  • Taille des feuilles :Petite
    Hauteur adulte :Géant (9m et +)
    Couleur des cannes :Jaune et traits verts
    Developpement :traçant
    Exposition optimale :Soleil
    Vendu en pot :de 25 Litres
    Rusticité :tient jusqu'à -25°C
    Hauteur à la vente :120/150cm
    Sulcus (rainure) :Vert
    Exposition tolérée :Mi-ombre
    Couleur des feuilles :Panachée

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Question (1)

A partir de PB | 2018-02-18 10:50:01

Bonjour,dans votre description vous ne parlez pas de la proportion de chaume totalement vert et de leur évolution si il y en a une.Je n arrive pas à me faire une oppignion sur se bambou avec vos photos car cela ressemble à un phyllostachys bambusoides castillonis,surtout la photo de la touffe sur la terrasse.Les jeunes chaumes jaune sont ils vraimment différents d un castillonis?

administrateur

Bonjour
Merci pour votre question.
Tout d'abord la croissance entre un Phyllostachys bambusoides castilloni et le Phyllostachys iridescens heterochroma est énorme. Le premier atteint péniblement les 3 cm de diamètre alors qu'il est planter depuis 10 ans. Le Phyllostachys iridescens heterochroma nous a fait des chaumes de 5 cm de diamètres dès la troisième année!
La résistance au froid est également bien meilleure sur le Phyllostachys iridescens heterochroma
Ensuite, pour les couleurs, celles de Phyllostachys iridescens heterochroma sont plus vives et surtout beaucoup plus nombreuses parce que les chaumes plus agés se parent de rayures orange qui deviennent ensuite violette.
La proportion de chaumes vert est presque nulle, nous en avons eu sur un plants que nous avons transplanté à une mauvaise période et le stress lui a fait produire quelques chaumes entièrement vert ; sinon nous n'avons quasiment jamais de chaume vert une fois le bambou installé.
L'équipe Newfibamboo

Page: 1
Votre question a été envoyée avec succès notre équipe. Merci pour la question!
Poser une question
cacher l'
Nom:
Email:
Question:
  Poser une question

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...